Latin à partir de la 5ème
Grec à partir de la 3ème

Pourquoi étudier le latin et le grec au collège ?

latingrecLe français facilité par l’étymologie : le français comporte une majorité de mots issus du latin et du grec. Travailler les langues anciennes permet donc de comprendre la formation des mots, de saisir leur sens et d’éviter un bon nombre de fautes lexicales. Si les déclinaisons sont absentes de notre grammaire, leur apprentissage développe des aptitudes à l’analyse et à la synthèse ainsi qu’une plus grande familiarité avec la langue maternelle et son fonctionnement.

La maîtrise des autres langues : l’accès aux langues modernes est facilité par l’étude du latin et du grec. La majorité des idiomes étudiés au collège sont d’origine latine (français, espagnol, italien) mais aussi l’anglais où bon nombre de mots dérivent plus ou moins directement du latin.

L’acquisition des compétences : les langues antiques aident au développement des compétences intellectuelles, elles apportent des méthodes de travail pour la résolution de problèmes : analyse, décomposition en éléments pour obtenir une vue d’ensemble, synthèse de ces éléments…Elles nécessitent et développent de réelles qualités : logique, rigueur et esprit de synthèse.

L’héritage culturel : outre l’aspect linguistique, l’option donne accès à l’héritage gréco-latin à la base de nos traditions politiques, historiques, morales, littéraires et artistiques. Apprendre ces deux langues, c’est multiplier les occasions de réfléchir sur le sens de la vie collective pour aboutir à une formation civique via l’étude des textes fondateurs de la démocratie.

 

Le latin et le grec après le collège

L’étude du latin et/ou du grec peut être continuée au lycée. L’épreuve de langue ancienne à titre d’option est de coefficient 3. Le latin ou le grec sont exigés pour les études de Lettres Modernes. Ils sont utiles pour les langues et l’histoire. Le latin et le grec sont nécessaires pour les Lettres Classiques. Les langues anciennes sont précieuses pour les études de philosophie, de droit ou de sciences politiques ainsi que pour les concours d’entrée à de nombreuses Grandes Ecoles (par exemple : HEC, épreuves spécifiques ou de culture générale).